Bien choisir votre faux plafond BA13

Design et esthétique sont des exigences des temps modernes. Ainsi, les matériaux conçus pour les obtenir se multiplient. Dans une maison, par exemple, nous notons une augmentation palpable des techniques pour la rendre encore plus belle et plus accueillante. Les faux-plafonds en font partie.

Il en existe actuellement divers types, tels que ceux qui sont faits à partir de PVC, ceux en placo et enfin ceux en BA 13. Cet acronyme se développe en « bords arrondis ». On vous en dit plus sur www.faux-plafond.net !

Si vous avez choisi d’opter pour ce dernier, sachez qu’il vous faut respecter certains critères. Avant tout, il existe diverses catégories de BA 13 ; ensuite, des règles générales s’appliquent à leurs choix et leurs installations.

Les types de faux plafond BA 13

Tout d’abord, la première chose qu’il vous faut savoir c’est que ce genre de matériel se scinde en trois types différents.

  • Le premier, c’est évidemment la version « par défaut ». Elle est de couleur blanche et convient, d’une manière générale, à la majorité des travaux que vous souhaitez. Que vous souhaitiez l’installez en parallèle à vos murs ou à votre plafond, c’est du tout cuit.  Pour cela, il faut juste que vous aillez des remparts métalliques sur lesquels vous pourrez l’installer et le visser.
  • Le second type, c’est celui qui est en vert. Cette couleur n’a rien d’anodine, ce n’est pas une teinte, ni une simple variante de la blanche. Cette coloration est le code attribué aux plafonds  BA13 qui sont étanches. Il est surtout utilisé dans les salles de bain ou pour venir s’ajouter à un plafond qui accuse des fuites minimes.
  • Le dernier type affiche une teinte rose.  Il s’agit de la variante qui est apte à résister au feu. Pour les cuisines ou n’importe quel endroit susceptible de s’enflammer, c’est celle-là qu’il faut choisir.

Bien évidemment,  ces deux autres BA13 d’usage spécifique couteront plus que les autres. Mais il faut y mettre le prix pour s’assurer contre un risque donné.

Lorsque vous choisirez votre faux-plafond, identifiez donc avant tout le genre qu’il vous convient, notamment où allez-vous le poser et à quels risques il s’y confronterait.

Les critères de choix

Si le choix de la catégorie à acheter passe avant tout autre chose, il y a aussi d’autres éléments qui doivent rentrer en considération.

Tout d’abord, le budget que vous aurez à y consacrer. Il est vrai que les faux-plafonds ne valent pas cher. Vous devez compter à moins de 4 euros pour les blancs et  entre 5 à 8 euros pour les deux autres pour 1M2. Toutefois, il est tout de même important de calculer le montant final que vous voudriez dépenser, notamment si la surface à couvrir est grande.

Ensuite, la pose d’un BA 13 peut se faire de deux façons différentes. Soit vous allez le suspendre, soit il sera tendu au travers d’une toile. Dans le premier cas, le plâtre sera posé sur une structure métallique, dans le second, une toile viendra le soutenir par-dessous. Sans être un critère au moment de l’achat, il s’avère tout de même être un paramètre auquel il faut attacher une certaine importance pour connaitre les accessoires que vous devriez vous procurer. En fin de compte, cela influera forcément sur la somme que vous allouerez aux travaux. Incluez également la note pour le professionnel qui va procéder à sa mise en place, sauf dans le cas où vous serez et fort, et Faux-Plafond boisconnaisseur.

Pourquoi le faux-plafond BA13 plutôt que d’autres ?

Pour bien choisir, cela présuppose que vous sachiez pourquoi ce genre de matériau est très apprécié dans le milieu de l’aménagement des maisons.

Comme nous l’avons déjà évoqué, il s’agit d’un système dont le cout est réellement acceptable et accessible à tous les budgets. Nul besoin de recourir à l’emprunt pour le réaliser. Il suffit de le prévoir un peu à l’avance.

Ensuite, le BA13 est très pratique car c’est un faux- plafond dont l’installation n’est pas compliquée. Si vous n’êtes pas trop maladroit (car sa faiblesse est tout de même sa fragilité) et que vous vous y connaissez un peu en bricolage, c’est du tout cuit. Pour vous en assurez, nous préférons tout de même toujours vous orienter vers un véritable professionnel.

Il est également possible de le décorer et de l’habiller selon vos gouts et l’esthétique déjà installée dans votre maison. Cependant, prenez garde à ne pas y mettre des choses lourdes que sa finesse et son épaisseur ne seront pas capable de supporter.

JulesG