Devenez une pro de la coutûre avec machine à coudre !

Réparer ou créer un nouveau vêtement, un travail qui demande beaucoup de technique, de savoir-faire, des connaissances pleines d’expériences. Il peut être très difficile d’atteindre la carrière d’une couturière ou couturier professionnel et d’avoir de succès, ça demande de la patience. On va analyser : comment devenir expert de la couture avec une machine à coudre ?

On doit suivre une formation

Comme toutes professions, si on a un objectif d’exploiter dans une grande société, un diplôme ou une attestation spécialisée est recommandé. De même pour les sociétés de mode comme les entreprises de luxe, les maisons de haute couture,  les industries de textiles, ainsi que les artisans et les fabricants du prêt-à-porter.

Pour les métiers de la mode et de la couture, il existe des bonnes écoles pour devenir des stylistes, des modélismes créatifs, des créateurs couture ou d’autres. Ces dernières proposent des formations pour ces carrières, et dans le secteur plus industriel, elles apprennent la Technologie des textiles. Même si votre ambition est de devenir une pro avec votre machine à coudre, vaut mieux toujours poursuivre des formations professionnelles.

Normalement, la majorité des écoles garantissent un stage ou un emploi après formation qui est un plus. Il existe pleins de pages qui peuvent vous aider, on vous conseille de venir sur celle ci !

Des études professionnelles :

Ces études peuvent nous aider à progresser le plus vite possible même si on n’a pas pensé à appliquer ailleurs mais seulement chez nous avec notre machine à coudre. Dans le cas contraire, c’est totalement indispensable dans une société. Alors, le choix d’une école qui favorise le plus ces conditions est la clé de réussite. Vous serez renseignés sur les machines à coudre, les cours général de coupe, les dessins de mode, la technologie du matériel, l’organisation, la technique d’assemblage et d’autres.

Obtenir de l’expérience

L’expérience est un atout pour développer ses connaissances. Donc pour cela, on doit montrer inexpérimenté, dans le but d’étudier à fond, et en appuyant encore notre savoir-faire. On peut débuter chez un tailleur-couturier, ou dans une entreprise de prêt-à-porter, dans des producteurs artisanaux ou tout simplement dans une boutique spécialisée. De même, on peut initialiser sur la retouche, la réparation de vêtement, et après quelques épreuves, on peut rattraper les tâches un peu compliquées.

Expérience sur la vente des vêtements, pourquoi pas ?

Ce métier demande de travailler étroitement avec les publics. Alors, il sera fortement utile d’avoir une relation avec eux et de savoir ce qu’ils veulent. Un atout si plus tard on a envie de solliciter auprès des professionnels.

 

A lire : Les dates des défilés de la Fashion Week !

Perfectionnement de nos compétences :

Ce serait très utile de s’entraîner nous-mêmes sur notre temps libre, ceci nous aide à avancer plus vite. Par exemple, on cherche des idées aux différents manuels qui se trouvent au marché. Puis, essayez de connaître sur les nouvelles techniques et les informations concernant notre travail, la nouvelle mode, les nouveaux tissus, sans oublier que les vidéos sur Internet  aident beaucoup à comprendre ces techniques.

Les outils modernes et industrialisés

On doit s’entraîner avec les outils modernes et industrialisés : si on a l’objectif d’aller devant, on doit avoir beaucoup d’essais avec les appareils modernes, comme les sur-jeteuses. On essaie de dominer ses réglages, de manipuler les différents aiguilles et le fil. On doit savoir à quel moment on utilise un tel outil autant que les ciseaux, …

On cherche un emploi

La décision qu’on doit prendre soit aller ailleurs ou reste à la maison.

1 – En exerçant chez un couturier, ou dans une boutique ou dans les plus hauts niveaux, notre savoir-faire sera limité selon la position de la société. Et nous ne sommes pas vraiment  libres à tout ce que nous faisons. Et parfois, on est sur le marketing, ou sur l’administratif alors que nous voulons renforcer les pratiques. Et la rémunération ne semble pas satisfaisante comme on le souhaite.

Chercher un emploi dans des grands commerçants ou dans les entreprises haute couture ou dans des magasins d’habillages demande une connaissance totale dans le domaine, c’est pourquoi les études professionnelles et les expériences sont très importantes.

2- Dans l’autre cas, si on pense à ouvrir notre propre boutique, le premier atout : on n’a pas besoin de faire face aux recruteurs, on est libre de commencer en suivant notre rythme. Néanmoins, on doit avoir le contrôle sur tout de résoudre aux problèmes ou aux obstacles existants…A part ça, on doit légaliser notre atelier auprès de l’enregistrement et du financement.

Par contre, ce serait agréable qu’on crée notre propre album. On y trouve les dessins, les photos, les exemples concernant les pièces que nous avons déjà faits. Ce geste doit garantir nos nouveaux clients, les rassurer. On reste polyvalent en appliquant cette méthode plus attirante.

Il faut faire venir des clients de diriger vers nous, en utilisant la façon traditionnelle et ses petits textes dans les journaux. En épinglant une publicité sur Internet, on les diffuse rapidement dans les divers réseaux sociaux. La méthode très rapide sera le bouche-à-oreille. La satisfaction d’un client sur l’accueil, le service et le produit rassurant se disperse vite. La bonne nouvelle repartit aussi vite chez la société et après quelques moments, les nouveaux clients arrivent, les uns par curiosité, les autres restent fidèles.

L’aide d’un autre établissement paraît très intéressante. Il pourra nous procurer leur appui, leur protection et leur expérience. A cette occasion, il peut nous faire s’inscrire parmi les pros et de nous exploser parmi ces membres. On a l’avantage d’avoir des formations et des connexions auprès entre des experts.

Devenir expert avec une machine à coudre ne paraît pas un objectif simple, il demande beaucoup de patience et de responsabilité. Il ne suffit pas de l’avoir chez nous mais on doit apprendre dès le début jusqu’au résultat voulu, donc les formations professionnelles sont les étapes très importants sans négliger les expériences professionnelles. Et concernant la carrière, on commence comme un débutant afin de trouver un emploi stable et satisfaisant.

JulesG