Pourquoi investir dans le crowdlending ?

Un crowdlending est une nouvelle manière de finance. Cela a un rapport avec le crowdfunding qui se dicte comme le financement participatif, puisqu’il dispose du terme lending qui veut dire prêt, en étymologie, le crowdlending est un prêt participatif.

A quoi consiste le crowdlending ?

C’est un fond que l’on demande pour financer un projet quelconque, ou une société en start-up. Les actionnaires sont surtout des particuliers regroupant sur un même réseau pour demander ce fond. Cela peut également s’agir d’un financement pour équiper l’entreprise des matériels dont il a besoin, comme l’équipement logistique, le côté informatique et en les moyens de transport.

Vous avez un projet en stand-by, votre démarche sera de vous intégrer dans un site où ils font du financement participatif ou du crowdfunding. Le projet sera à la connaissance de tous les membres et si cela leur intéresse, ils font un don. Mais ce geste sera rémunéré par le site en question. Donc, vous donnez et vous recevez en même temps.

La différence entre crowdfunding et crowdlending

Le crowdfunding est une somme destinée pour financer un projet quelconque. Donc les participants veulent soutenir le projet et le concrétiser dans le meilleur délai. On n’a pas besoin d’être plein aux as pour participer au fond participatif et cette page vous en dit plus, car une toute petite somme est déjà un geste rémunéré.

Le crowdlending est cette action qui vise à financer le développement et la croissance de la société. Cela peut s’agir d’un ravitaillement en matériel, en personnel, et d’autres cas de figure différents. Ce geste servira de travail de volontariat ou d’un travail dont le rendement est le partage des intérêts qui sont fixés suivant la croissance de la société.

Pourquoi investir en Crowdlending ?

Le crowdfunding existe en Europe depuis 2005 et la plateforme intéresse beaucoup de personnes, voilà pourquoi, il se développe super bien. Il y a des acteurs traditionnels dans le crowdfunding comme le Cetelem, Sofinco, Cofinoga et Cofidis. Les produits sont uniquement disponibles sur le net avec diverses possibilités de financer le projet en question. Pour le crowdlending, une fois que le projet est en route, il est facile de lui donner des ailes et c’est toujours une fierté de réussir sur ce point-là. Donc, ça marche, puisque les gens se construisent une bonne base, et que plusieurs personnes s’échangent leur savoir-faire dans ce projet. C’est tout un soutien et non un prêt.

Et la contrepartie est énorme et c’est rapide

Puisque c’est un soutien, la contrepartie n’est pas définie, mais il y en aura. Cela pourrait être matérielle ou symbolique, mais en analysant chaque détail, tous les participants y gagnent, et c’est en effet une grosse partie. Il y a des choses qui se lancent petit à petit, et la relation que vous obtiendrez est également importante.

Voici les analyses des risques

Quand vous lancez dans cette affaire de crowdfunding, voici les offres qui sont ouvert pour vous. Pour être entreprêteurs de cette offre, vous pouvez verser une somme de 200 euros pour le premier versement et une prime de bienvenue de 20 euros vous sera donnée. Ensuite, la totalité de la somme nécessaire est de 100 000 euros pour une ouverture de parc trampolines à chartes. La réalisation de ce projet durera un an, donc l’annonce sera valide durant ce temps-là. Votre capital sera remboursé avec 4 % d’intérêt selon la somme que vous avez versé. Néanmoins, si le projet n’a convaincu personne, vous risquez de perdre cette somme. Alors, le crowdfunding est une affaire à risque.

Pour le crowdlending, le retour de remboursement sera fixé comme dans un contrat de crédit bancaire. Ce qui veut dire que votre capital ne court pas à la perte.

Pour se faire financer dans ce système, il faut un projet qui vient d’un esprit créatif et qui est un peu spécial. Et pourquoi pas, ce projet dont les banques vous ont refusés, mais peut-être que les internautes non !

Jules